Structures de fabrication flexibles

Linde Material Handling

Souplesse d'utilisation par la combinaison de profilés

Ensemble modulaire KBK : des avantages indéniables

Les gammes de chariots élévateurs électriques de Linde Material Handling se caractérisent par leur rentabilité et leur haut niveau de performance. Dès la phase de production, Linde mise sur la performance et la flexibilité et a par conséquent opté pour l'ensemble modulaire KBK Demag, qui a fait ses preuves dans le monde entier, pour équiper la ligne de montage des nouvelles séries de chariots BR 387 et 388.

Un seul système répondant à toutes les exigences

L’ensemble modulaire KBK offre des avantages variés : ponts roulants de poids optimisé, dimensions compactes et multiples possibilités de fixation. Linde a opté pour une combinaison de profilés KBK en aluminium et en acier et le couplage intelligent des ponts avec la commande de processus. Les fonctions de surveillance sont ainsi intégrées et peuvent être adaptées aux modifications des cadences de production.

Bien armé pour faire face à l’avenir

Après une période de formation du personnel de montage aux unités cadencées, Linde planifie le passage à une fabrication en flux continu sous la forme d’une chaîne de montage. Les équipements de manutention Demag Cranes sont déjà préparés à cet effet : les mécanismes de translation à roue de friction peuvent être désaccouplés, ce qui permet au pont de s'adapter au rythme imposé par le flux des opérations de montage.

  • Combinaison de profilés en aluminium et en acier
  • Solutions ergonomiques pour montage cadencé
  • Connexion avec la commande du système

Pré-assemblage

Pré-assemblage avec deux niveaux de ponts

La ligne de production des chariots élévateurs démarre dans l’atelier de pré-assemblage : les ouvriers soulèvent des contrepoids à l'aide d'un pont suspendu de 4 tonnes du type EPDE, les retournent à l’aide d’un dispositif adéquat et les positionnent sur le véhicule FTS mis à disposition. Un dispositif de blocage limite l’angle de rotation du crochet et garantit ainsi de manière fiable et durable l'alimentation électrique du dispositif de retournement accroché. La commande de toutes les fonctions s’effectue par le biais de la boîte à boutons DST Demag. La suspension de la voie de pont à la superstructure du hall libère l'espace au sol de tout support de voie supplémentaire, ce qui permet de gagner de la place pour le montage et d’assurer une certaine flexibilité dans le déroulement des processus.

Les ponts suspendus KBK sont également installés sur la charpente du bâtiment, directement sous les ponts suspendus. Deux ponts suspendus monopoutres KBK équipés de palans à chaîne DC-Pro se déplacent sur la paire de voies et assistent le personnel de montage dans la mise en place d’autres composants tels que les essieux directeurs, les chargeurs embarqués et les transformateurs de tension. Sur l’un de ces ponts à commande manuelle se trouve un tableau d’usinage avec technique de vissage, qui se déplace facilement et de manière ergonomique le long d’un chariot KBK.
L’utilisation de profilés KBK II-R équipés d’une ligne de contact intégrée comme poutre de pont permet une alimentation électrique sans câble des palans à chaîne et du tableau de commande. Les chariots collecteurs de courant couplés aux chariots porte-charge KBK II propres au système sont directement alimentés par les lignes de contact.

Fabrication sur mesure de chariots élévateurs

Linde Material Handling met à profit les avantages de l’ensemble modulaire KBK dans le cadre du montage de ses séries de chariots élévateurs. Dans ce contexte, les ingénieurs planificateurs de l'usine ont opté pour l'utilisation de ponts suspendus de poids optimisé en profilés aluminium associés à des voies de roulement en profilés acier KBK.  

Voies de roulement décalées pour obtenir des longueurs de ponts optimisées

Deux voies de roulement installées avec un espacement de 8 mètres courent au-dessus de la ligne de montage large de 3,50 mètres et des zones d’approvisionnement latérales. Une longueur pour laquelle l’équipe des planificateurs de Linde avait conscience des limites ergonomiques en raison de la taille des ponts suspendus monopoutres commandés manuellement à cet endroit. C'est la raison pour laquelle il a été décidé d’installer deux tronçons de voie supplémentaires entre ces profilés. Cette disposition en décalé a permis de suspendre des ponts d’une longueur maximale de 6 mètres qui desservent en alternance les zones d’approvisionnement à gauche et à droite ainsi que la chaîne de montage du milieu. Un autre pont qui prélève un appareil d'estampage servant à la mise en place des numéros de châssis, utilise les deux voies de roulement intérieures d’une portée de 4 mètres.

Surveillance des cadences de montage

10 ponts suspendus au total se déplacent au-dessus de la chaîne de montage, parmi lesquels 4 ponts bipoutres ; leur translation s'effectue facilement, grâce à des entraînements à roue de friction électriques. Ils servent à manutentionner les modules de montage de 15 kg, préparés le long de la chaîne de montage. Au bout d'une certaine période, les chariots FTS se remettent en marche jusqu’à la prochaine station de montage, située 5 mètres plus loin. Pour lancer ce cycle suivant, il est nécessaire que tous les chariots soient arrivés au bout du pont en partant du milieu de la chaîne de montage. L’opération est contrôlée par un fin de course de translation, installé sur chaque pont roulant. Le signal est transmis à la commande centralisée à l'aide de la ligne de contact DCL. C'est à partir de cet endroit que sont signalisés les états actuels à chaque poste de travail au moyen de feux de circulation. Ce n’est que lorsque tous les chariots ont été amenés et que tous les feux sont au vert qu’un nouveau cycle peut être lancé.

Combinaison possible avec des profilés KBK

Afin de faciliter la tâche quotidienne du personnel de montage, les planificateurs de Linde Material Handling ont opté pour des ponts de poids mort réduit, conçu à partir du profilé en aluminium Aluline 180. Ils utilisent ainsi l’un des atouts de l’ensemble modulaire KBK déjà éprouvé dans le monde entier, à savoir la possibilité de combiner les profilés en aluminium avec les voies de roulement en profilés acier.

D’autres postes de travail pour les travaux de pré-assemblage ont été installés parallèlement à la chaîne de montage. On y prépare par exemple les capots de siège ou les accumulateurs de pression pour le montage sur la chaîne. Les opérateurs profitent ici aussi de la légèreté des ponts en aluminium à commande manuelle qui se déplacent facilement sur des voies de roulement en profilés d’acier.

Alimentation en énergie via des lignes de contact intégrées  

Les profilés KBK II-R équipé d’une ligne de contact intégrée sont également utilisés chez Linde Material Handling comme voies de roulement pour les chaînes de montage et de préparation. L’alimentation en énergie est ainsi assurée jusqu'aux ponts sans aucun câble en guirlande, ce qui procure une plus grande flexibilité. Au total 8 voies de roulement parallèles desservent l’ensemble de la zone de fabrication. Elles sont suspendues à la même hauteur et s’adaptent ainsi à l'évolution des exigences.

Ponts standards aux dimensions compactes

Les deux derniers cycles de travail comprennent le montage des mâts de levage ainsi que celui des batteries. Ces travaux effectués à l’intérieur de la chaîne de montage nécessitaient des ponts avec des capacités de charge plus élevées et des constructions spéciales. En effet, d’une part, le mât est basculé lors du montage, ce qui génère une traction oblique. D’autre part, les différentes opérations de travail, bien que situées dans un environnement immédiat, doivent être exécutées indépendamment l'une de l'autre.

Il a donc fallu trouver une solution, à savoir, deux ponts roulants monopoutres avec un entraxe de 14,15 mètres circulant sur une voie. Pour leur permettre de circuler le plus près possible l'un de l'autre, les poutres de pont ont été conçues de manière asymétrique. Un dispositif de coupure de sécurité à deux crans empêche toute collision éventuelle. Le pont de type EPDE qui assure le montage du mât de levage est équipé d’un palan à câble DR-Pro de 3,2 t et son guide-câble autorise la traction oblique. Pour maîtriser en toute sécurité les efforts horizontaux générés lors de l’inclinaison du mât, les deux poutres de pont sont équipées en tout de 4 mécanismes de translation qui maintiennent le pont en position avec une extrême précision. Le deuxième pont EPKE devait permettre d’atteindre des cotes d’approche particulièrement réduites. Un palan à chaîne DC-Pro de 2,5 t a en outre été installé. L’utilisation de convertisseurs de fréquence pour les trois directions permet un positionnement précis et ergonomique des charges.

Boîtes à boutons reliées par câble

En ce qui concerne la commande des installations, Linde mise exclusivement sur les boîtes à boutons DST reliées par câble pour une meilleure ergonomie. Le grand nombre d’étapes de montage à exécuter sur la surface disponible a conduit les ingénieurs de chez Linde à privilégier une liaison directe des ouvriers avec les équipements.

Potences pivotantes offrant une liberté de mouvement optimale

L’équipe d’ingénieurs Linde a intégré un autre composant du système modulaire KBK dans la production des chariots élévateurs. Outre une potence pivotante sur colonne, ils ont en effet installé six potences pivotantes murales qui n'occupent donc aucune place au sol. Des plaques de montage pourvues de schémas de trous standards ont été préparées pour être ensuite fixées sur la charpente du hall. Les potences pivotantes murales en profilés KBK qui se caractérisent par un poids mort particulièrement réduit, sont montées sur ces plaques de perçage. La limite de pivotement réglable élimine tout risque de collision. Par ailleurs, la possibilité de suspendre les ponts à un autre endroit à l’intérieur du hall offre une flexibilité maximale.